A Cure for Life

Publié le par Leblanc M.

A Cure for Life

Critique: 2/5

 

Et bien voilà, finalement les 3 films que j'attendais le plus en février m'ont tous déçu (enfin c'est plus subtil pour Silence...). Pour ce qui est de A Cure For Life c'est probablement le cas le plus frustrant. Le film avait un potentiel énorme mais pour moi il ne fonctionne pas... Il part dans deux directions thématiques qui ne s'accordent au final pas ensemble et rendent le film soit trop prétentieux, soit trop stupide pour convaincre. Avant de revenir sur cet aspect bicéphale de l'œuvre, commençons par l'essentiel: de quoi parle A Cure for Life? L'histoire est celle de Lockhart, un jeune cadre dont l'ambition professionnel flirte avec l'illégalité. Pour lui éviter de sombrer sa société lui propose un deal. Il doit se rendre en Suisse récupérer un businessman parti en cure de thalasso et dont les seules nouvelles sont une lettre informant qu'il ne veut plus jamais revenir.

 

Ok, le point de départ fait furieusement penser à Shutter Island et la ressemblance physique entre Dane DeHaan (le révélation de Chronicle) et Leonardo DiCaprio renforce cette impression. Cependant soyons clair d'entrée de jeu, les deux films n'entretiennent quasiment aucunes similitudes. Le film de Scorsese étant plutôt un thriller psychologique alors que celui de Verbinski joue clairement avec les codes du cinéma d'horreur. Et c'est justement en jouant sur ces codes qu'il ne fonctionne pas pour moi. Il y a deux films en un dans A Cure For Life. Côté pile, nous avons une œuvre ultra sensorielle et mystérieuse jouant sur un fantastique léché, subtil et hautement métaphorique. Côté face, nous nous retrouvons avec un film rendant hommage à tout un pan du cinéma d'épouvante particulièrement graphique et excessif. Il fait clairement penser aux productions de la Hammer mais également à Mario Bava ou même à Jean Rollin. Et c'est là que le film ne fonctionne pas car il ne choisi pas son chemin. En soit, le fait que le scénario soit relativement débile et que le film se termine sur 30 minutes totalement granguignolesques et graphiquement excessives ne n'aurait posé aucun problème si le film avait joué cette carte tout du long. Mais le soucis c'est qu'en nous baladant pendant quasiment 2 heures dans une ambiance de mystères et une intellectualisation de genre ce final donne au film un côté risible... C'est d'autant plus dommage qu'on le voit venir à des années lumières... Pendant quasiment toute la projection je me suis dit: "J'espère que ce n'est pas "ça" qui va se passer et que le film m'a manipulé pour me sortir une fin dans la logique de la thématique". Mais malheureusement non... Le film m'a conduit exactement là où je redoutais qu'il m'emmène, mais de façon encore plus grotesque que je ne le craignais...

 

C'est vraiment dommage car plastiquement A Cure for Life est une vraie merveille! C'est d'une beauté à couper le souffle et la mise en scène est ultra travaillé. Que se soit dans son approche d'un fantastique "clinique" et mystérieux ou dans les excès "grotesques" (en sens noble du terme) visuellement, tout fonctionne. C'est l'accord des thématiques qui pose problème. Nous aurions eu tout un film hommage au fantastique "gothique" jouant à fond sur les excès du genre le côté "idiot" du scénario n'aurait posé aucun problème. En l'état j'ai juste trouvé que le film n'avait absolument aucun sens... J'ai vraiment l'impression que le scénario a été travaillé et retravaillé et qu'au final il n'a plus aucune logique... Je ne vais pas spoiler mais sincèrement quel est l'intérêt et le sens de la scène d'ouverture dans le récit? Ok elle symbolise cette "fameuse" maladie de l'homme et on a déjà tout ce rapport à l'eau, mais vu que toute cette thématique ne même finalement à rien et qu'elle est désamorcé dans les 30 dernières minutes je ne comprend pas le pourquoi du comment... C'est pareil pour toutes les scènes avec la maman du héros, je ne comprend pas leurs sens et leurs utilités vu la direction que choisi de prendre le film...

 

Je ne vais pas pousser plus en avant l'analyse car je ne veux pas spoiler mais je comprend bien pourquoi le film va faire débat. A mes yeux si le film est un régale visuel et que je ne me suis pas ennuyé une minute pendant les 2h30 de projection, je ne peux quand pas le qualifier de réussi. Les errances scénaristiques et thématiques sont, pour moi, vraiment trop importantes et font de cette cure un traitement assez farfelu...

 

En deux Mots:

 

Visuellement bluffant et parfois angoissant, A Cure for Life se gâche complètement lors de son final granguignolesque et totalement stupide. En 30 minutes il désamorce complètement tout ce qui avait précédé pour plonger le film dans un autre genre. Il y avait certainement deux très bon films dans A Cure for Life mais leur fusion aboutit à un résultat qui ne fonctionne malheureusement pas.

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article