Get Out

Publié le par Leblanc M.

Get Out

Critique: 4/5

Régulièrement débarque un film qui a cartonné au Box-Office américain alors qu'il sortait de nulle part et que personne ne l'attendait. Tout aussi régulièrement, la réputation flatteuse de l'œuvre est en grande partie surfaite. Get Out est le nouveau phénomène du genre, un petit film d'épouvante réalisé pour 4,5 millions de dollars et qui en a rapporté à l'heure actuelle 173 ! À titre de comparaison, c'est plus que des films comme X-Men Apocalypse ou Jason Bourne ! Ce nouveau phénomène est-il mérité ? Eh bien OUI, clairement OUI ! Get Out est une excellente surprise et surtout un très bon film.

 

Le pitch est ultra simple, une jeune fille va passer le W-E chez ses parents dans le but de leur présenter son nouveau petit ami. Le seul souci est que le copain en question est noir. Ce détail ne devrait pas l'inquiéter car sa famille est ouverte d'esprit et a voté pour Obama... Bien plus qu'un film d'horreur (ce qu'il n'est pas vraiment), Get Out est un film très intelligent sur le racisme. Mais la subtilité et l'originalité du métrage est de ne pas traiter du racisme primaire, mais d'une forme bien plus perverse de ségrégation : la discrimination positive. Ici, le malaise ne vient pas d'un racisme frontal mais de toutes les petites touches disséminées petit à petit. Des phrases innocentes comme « avec de l'entraînement et ta génétique, tu pourrais devenir un athlète » ou « aujourd'hui, être black est devenu cool ». Entre ça et des dialogues régulièrement à double sens le film nous entraîne lentement dans la peau de son héros. Comme lui, nous nous sentons dérangés par ce racisme anodin et nous comprenons bien que quelque chose ne tourne pas rond.

 

Je ne vais pas spoiler quoique ce soit car le film mérite d'être découvert le plus vierge possible et surtout parce que son scénario réserve pas mal de rebondissements et de surprises. Cependant, il faut reconnaître que Jordan Peele (le réalisateur) va au bout de sa logique. Si on peut reprocher au film quelques idées qui frisent le ridicule et un dernier 1/4 d'heure plutôt convenu, le reste est relativement impeccable. Que ce soit dans le traitement de son sujet et du suspense, Get Out fonctionne. Car même si j'ai du mal à cataloguer le film dans le genre de l'horreur, il faut reconnaître qu'il fait peur. Il ne dégage pas une angoisse classique mais l'effet miroir qu'il porte sur notre société met clairement mal à l’aise. Mais le point où le film m'a le plus surpris reste incontestablement son humour. C'est régulièrement très drôle ! Outre la vanne à répétition sur les « esclaves sexuels », certaines scènes sont à mourir de rire. Je pense particulièrement au grand repas de famille où le héros est présenté tour à tour aux différents membres de celle-ci.

 

Vous l'aurez compris, Get Out m'a séduit, c'est un film d'horreur intelligent, effrayant, drôle et avant tout distrayant. Son triomphe outre atlantique est entièrement mérité et je vous encourage fortement à aller découvrir ce film. Peut-être arrivera-t-il à vous faire comprendre ce qui peut se cacher derrière quelques remarques que vous pensiez bien innocentes. Si c'est le cas, cela suffit à le légitimer.

 

En deux mots :

Film d'horreur totalement atypique, Get Out n'use pas des moteurs habituels pour créer l'angoisse. La peur, il la crée en nous mettant face au pire racisme qui soit. Celui qui se veut positif mais qui est tout aussi dévastateur.

Publié dans Critiques

Commenter cet article