Preview Speciale: Festival de Cannes 2017

Publié le par Leblanc M.

Preview Speciale: Festival de Cannes 2017

Une preview un peu spéciale pour terminer la semaine. Je sais, beaucoup considère le festival de Cannes comme un festival chiant ne proposant que des films d'auteurs juste bon à plaire aux cinéphiles coincés. Il y a quelques années j'aurais peut-être été de cet avis, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui car la sélection c'est bien diversifiée et modernisée. Par exemple, en 2016, 5 films de mon Top 10 étaient sélectionnés! (Mademoiselle, The Neon Demon, Juste la Fin du Monde, le Dernier Train pour Bussan et Elle)! Hormis Juste la Fin du Monde il est quand même difficile d'associer ces métrages à un cinéma d'auteur prétentieux.

 

Mais que nous réserve le festival cette année? Au niveau du Jury, il n'est pas encore totalement connu. Tout juste sait-on qu'il sera présidé par Pedro Almodovar et que Jessica Chastain en fera partie. Par contre, la sélection a été dévoilé! Si elle comporte moins de non ronflant que l'année dernière où l'on retrouvait Ken Loach, Almodovar, Dolan, Verhoeven ou encore les frères Dardenne, elle est plus jeune et internationale. 11 pays seront représentés sur 18 films en compétition. Si on retrouve logiquement des films Français, Américains et Sud-Coréens, découvrir des œuvres Ukrainiennes, Hongroises ou Grecs est moins classique. Au niveau des cinéastes il y a bien entendu quelques grands noms comme Sofia Coppola avec Les Proies ou Bong Joon-Ho avec Okja. Deux films que j'ai d'ailleurs déjà présenté en preview : http://alaubergedescinephiles.over-blog.com/2017/02/les-proies-sofia-copola.html http://alaubergedescinephiles.over-blog.com/2017/03/okja-bong-joon-ho.html

 

Outre ces deux films que j'attend avec impatience, certains habitués du festival tenteront de repartir avec la Palme d'Or en présentant leur dernier bébé. Se sera le cas de François Ozon avec l'Amant Trouble, Michael Haneke avec Happy End ou Todd Haynes avec Wonderstruck. Pour le reste il y a quelques surprises comme le retour du doyen Jacques Doillon avec Robin. Le réalisateur, âgé de 73 ans, n'avait plus été sélectionné à Cannes depuis plus de 30 ans! A côté de ça beaucoup de jeunes cinéastes vont arpenter les marches pour la première fois comme les frères Safdie avec Good Time ou Noah Baumbach avec The Meyerowitz Stories.

 

Par contre on a déjà affaire à la première polémique du festival... Okja et The Meyerowitz Stories étant des productions Netflix certains annonces qu'ils n'avaient pas leurs places en compétition car ils représentent la mort des salles... A titre personnel je trouve ça relativement idiot car le but est de juger des œuvres et non leurs moyens de diffusion. Je pense justement que la politique de Netflix permettra à un film comme Okja d'être vu par un public nettement plus large que s'il avait du se contenter d'une diffusion dans quelques cinéma d'auteur. Bref,  j'aurai surement l'occasion de revenir sur la plupart de ces films lors de leurs sorties mais je trouve une nouvelle fois cette sélection très prometteuse. Reste à savoir combien d'entre eux intégreront mon top 10 annuel!

 

 

 

Publié dans Preview

Commenter cet article