Live By Night

Publié le par Leblanc M.

Live By Night

Critique: 3/5

 

Depuis la sortie de son premier film en tant que réalisateur, Gone Baby Gone, Ben Affleck a fait l'unanimité auprès des critiques concernant son travail de metteur en scène. Que ce soit avec The Town ou Argo, il a systématiquement été bluffant par sa maîtrise technique et surtout la qualité de son écriture. S'il est vrai qu'en tant qu'acteur il n'avait jamais été spécialement transcendant, on a tendance à oublier qu'il était déjà à l'origine de l'écriture de Will Hunting en 1997. Aujourd'hui, après le triomphe d'Argo aux Oscars, il se retrouve dans une position bien délicate avec la sortie de Live By Night. Il est en effet tellement attendu qu'il peut difficilement être à la hauteur d'autant qu'il s'attaque à un film de Gangsters, un genre ultra balisé et classique qui n'est plus forcément ultra populaire. Et en effet, la presse n'a pas forcément été tendre avec son nouveau film et les résultats au box office sont également un peu catastrophiques.

 

La seule question que l'on peut se poser est la suivante, ce rejet généralisé est-il mérité ? Pour moi, la réponse est clairement non ! J'ai d'ailleurs vraiment du mal à le comprendre tant Live by Night s'inscrit dans la filmographie de son auteur. Certes le film est plus léger et peut être vu comme une sorte de récréation pour son auteur mais nous y retrouvons quand même la majorité de ses qualités de metteur en scène. L'écriture y est parfaite, la reconstitution historique bluffante, quand à la réalisation, bien que très scolaire, elle est fluide et soignée. Bref, exactement ce que l'on retrouvait dans les 3 premiers films d'Affleck... Même au niveau des thèmes, nous sommes en terrain connu. Il y a ce côté très enjolivé dans le traitement du héros et cette obsession pour la quête d'un monde meilleur justifiant des actes répréhensibles. Pouvant être jugé comme naïf, le discours me paraît surtout idéaliste.

 

Le film serait donc aussi réussi que les précédentes œuvres de son auteur ? Je n'ai pas dit ça non plus... A vrai dire le principal soucis de Live by Night, c'est cette impression d'avoir déjà le film 1000 fois. Le problème c'est que ce genre est tellement balisé et rempli de codes qu'il est devenu quasiment impossible de le transcender. D'ailleurs, même l'immense Michael Mann s'y était un peu cassé les dents avec Public Ennemies. Alors qu'il avait réussi à amener le film de braquage vers quelque chose de nouveau en faisant de The Town un grand film romantique, Live by Night reste tout du long assez prévisible. Des mafieux aux visages burinés aux soirées chaudes de la prohibition où le rhum coule à flot, tous les clichés sont présents. Même si le tout se regarde avec plaisir (malgré quelques longueurs) nous ne sommes jamais réellement surpris. Il y avait pourtant moyen d'emmener le film vers des contrées plus mystérieuses. Le film se concentre probablement trop sur le personnage principal et oublie qu'il y a une histoire passionnante à raconter avec ses personnages secondaires. Je pense particulièrement à Elle Fanning (bluffante comme d'habitude) dont le personnage aurait mérité un traitement plus important et plus de scènes à l'écran tant il est intéressant. Certains sujets comme la place du Ku Klux Klan où le rôle ingrat de la police sont intéressants mais ils restent toujours secondaires. C'est via ces portraits d'un autre visage de cette Amérique en perdition que le film aurait du se démarquer, malheureusement, c'est la très classique histoire de vengeance qui reste au premier plan.

 

Ne bondons cependant pas notre plaisir. Sans être un chef d’œuvre, Live By Night n'en reste pas moins un excellent divertissement. Il propose entre autre quelques scènes d'action bien réjouissantes comme cette poursuite en voiture d'époque assez bluffante. Pris pour ce qu'il est et sans être mis en perspective avec les films précédents de son auteur, le film reste un beau moment de cinéma. Elégant, bien écrit et interprété, il ne mérite certainement pas le rejet critique et public qu'il a subit outre atlantique.

 

En deux mots :

Plus classique que ses films précédents, Live by Night est probablement le moins bon film de Ben Affleck en tant que réalisateur. Il n'arrive jamais à sortir des codes du classique film de gangster. Cela n'empêche pas l’œuvre d'être un divertissement de très bonne facture. Bien écrit, mis en scène et interprété il reste tout à fait recommandable.

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article